Scellement chimique

Le scellement chimique est la solution pour accrocher des objets lourds aux murs (volets, ballons d’eau chaude, chaudières murales, systèmes de climatisation, sanitaires), que ces derniers soient pleins (béton, pierre) ou tendres (béton creux, brique creuse). Le scellement intervient lorsque les chevilles classiques ne suffisent pas.

Pour réaliser un scellement chimique, le plus simple consiste à acquérir un kit complet (vendu avec cartouche, goujons, embout mélangeur et tamis). Après avoir percé un trou dans votre mur – à l’aide d’une perceuse visseuse pour une paroi creuse ou d’une perceuse à percussion pour une paroi pleine – il suffit d’injecter une résine spéciale dans le trou de fixation. La technique diffère selon la surface à percer (pleine ou tendre) mais le principe reste le même. Pour découvrir comment effectuer un scellement chimique comme un professionnel, vous êtes au bon endroit !

Que faire si mon scellement chimique ne tient pas ?

Votre scellement chimique ne tient pas et vous vous demandez pourquoi ? Avant toute chose, tentez d’identifier la source du problème. Ensuite, recommencez votre scellement chimique depuis le début, si possible sans vous tromper une seconde fois.

Continuer la lecture →

Comment réaliser un scellement chimique ?

Un store banne, un ballon d’eau chaude ou des volets à fixer solidement ? Aucune hésitation : le scellement chimique est la solution pour accrocher des objets lourds dans des maçonneries pleines (béton, béton cellulaire, pierre) ou creuses (bloc béton creux, brique creuse). Outiz vous explique comment réaliser votre scellement chimique de A à Z.

Continuer la lecture →

Construire une cabane ou un abri de jardin : les meilleures solutions d’ancrage

Construire une cabane ou un abri de jardin en bois requiert des solutions de fixation solides, durables et faciles à installer. Négliger l’ancrage peut se révéler fatal en cas d’intempéries ou simplement à cause du vieillissement.

Continuer la lecture →

Outiz, une marque de Saint-Gobain www.outiz.fr © 2018 Outiz, le blog