Depuis 2015, hors cas spécifiques, toutes les chaudières installées dans les maisons sont des modèles appelés « gaz à condensation ». Elles permettent un meilleur rendement et une économie d’énergie de 20 % en moyenne. Cet équipement reste cependant particulièrement onéreux ! C’est pourquoi nous vous proposons de venir découvrir à quelles aides vous avez droit pour l’installation de votre nouvelle chaudière.

Le crédit d’impôt

Le crédit d’impôt à la transition énergétique est une aide mise en place par l’Etat. Elle vous permet de bénéficier d’une remise de 30 % des dépenses réalisées pour l’installation de votre nouvelle chaudière. Pour bénéficier de cette aide, le bâtiment dans lequel l’installation est effectuée doit être votre résidence principale depuis au moins deux ans, et vous devez avoir fait appel à un professionnel RGE pour la mise en place. Cette remise importante vous permet de réaliser une belle économie sur un investissement très onéreux. Celui-ci peut, en effet, coûter entre 800 et 4 000 euros selon le type de chaudière et vos besoins en énergie. Il peut même s’envoler jusqu’à 20 000 euros pour certains modèles à biomasse  !

Un professionnel RGE signifie littéralement « reconnu garant de l’environnement », ce qui veut dire que le professionnel est certifié qualifié pour procéder aux installations et aux travaux de la transition énergétique comme l’isolation thermique ou l’installation d’une chaudière gaz à condensation.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro s’adresse aux propriétaires occupant un lieu ou directement au bailleur. Il est ainsi possible de faire un emprunt allant jusqu’à 30 000 euros destiné aux travaux visant à réduire et optimiser la consommation en énergie, réduire les émanations en gaz à effet de serre ou assainir une habitation. Pour bénéficier de ce prêt, il vous suffit déposer votre dossier auprès de l’une des banques aptes à proposer cette prestation (pas d’inquiétude, toutes les plus grandes banques le proposent !), de faire effectuer les travaux par un professionnel RGE et de déposer votre dossier avant le commencement des travaux. Une belle opportunité de rénover son habitation et de la rendre plus écoresponsable en bénéficiant d’une aide substantielle !

L’aide ANAH

L’aide ANAH (Agence nationale de l’habitat) concerne les ménages classés « à revenus modestes » ou « à revenus très modestes ». Elle offre respectivement 2 000 euros ou 1 600 euros pour aider les foyers à bas revenus à effectuer leur transition énergétique. Pour l’obtenir, il vous faut simplement faire part de votre demande aux interlocuteurs de l’ANAH proche de chez vous. Une aide très intéressante pour les ménages modestes.

L’éco-prime

L’éco-prime s’adresse au propriétaire occupant d’un lieu. Elle concerne les travaux d’isolation et de sauvegarde énergétique, ce qui englobe l’installation d’une nouvelle chaudière à condensation. Elle peut varier entre 14 et 300 euros selon votre zone géographique et la superficie de votre habitation. Très simple à obtenir, elle s’obtient en faisant une fois de plus appel à un professionnel RGE et en engageant la démarche de demande avant que les travaux ne commencent.

La prime coup de pouce

La prime coup de pouce est une aide de l’Etat destinée aux ménages modestes et très modestes. Elle permet de toucher d’importantes sommes dans le cas d’une installation d’une chaudière à biomasse performante. Ce type de chaudière peut être très cher à l’installation, à partir de 3000 euros pour les modèles les moins chers et jusqu’à 20 000 euros , mais a le double avantage de ne générer qu’une très faible empreinte écologique et de révéler très économique sur la durée. Ainsi, pour aider les foyers souhaitant s’équiper d’une chaudière à biomasse performante, l’Etat offre 2 000 euros pour les foyers à revenus modestes, et 3 000 euros pour les foyers à revenus très modestes. Notez bien que cette aide est cumulable avec toutes les aides évoquées plus haut à l’exception de l’ANAH. Il s’agit donc d’une prestation très importante si vous optez pour une chaudière à biomasse performante.

Si l’installation d’une nouvelle chaudière peut être une source d’inquiétude au vu des frais que l’opération engendre, les nombreuses aides proposées par l’Etat sont à prendre en compte pour appréhender la transition énergétique de votre maison. Ainsi, la grosse dépense que représente cette installation est bien allégée et vous pouvez aborder vos travaux en toute tranquillité, sans que cela ne vous oblige à repenser entièrement l’équilibre économique de votre foyer. Nous vous encourageons à vite vous renseigner sur les démarches à suivre pour profiter de ces prestations !

Pour aller plus loin :