Vous souhaitez investir dans l’achat d’un radiateur à inertie mais vous ne savez pas quel modèle choisir ? Entre un radiateur à inertie sèche et fluide, vous cœur balance ? Outiz vous aide à faire votre choix entre ces deux solutions de chauffage.

Stocker la chaleur et la restituer de manière agréable

Les radiateurs à inertie, ou radiateurs chaleur douce, font partie des radiateurs électriques les plus économiques du marché. Ces radiateurs fonctionnent par rayonnement. Ils sont ainsi capables de stocker la chaleur et de la véhiculer via un cœur de chauffe qui peut être liquide ou solide.

Si le cœur de chauffe est liquide (glycol, huile végétale ou minérale), on parle de radiateur à inertie fluide, pour un matériau solide (céramique, stéatite, pierre volcanique), il s’agit d’un radiateur à inertie sèche. L’inertie représente la capacité à produire de la chaleur après que la résistance électrique ait cessé de fonctionner. C’est la chaleur conservée dans ce corps qui permet de chauffer la pièce le plus longtemps possible même quand votre chauffage est éteint et ce, de manière régulière. Cela génère un point chaud permanent et donc un confort optimal.

Ces radiateurs demandent un faible investissement et offre une chaleur douce, enveloppante et homogène comme un chauffage central. Ils apparaissent comme un système de chauffage de choix surtout pour les logements bénéficiant d’une bonne isolation. Ce type de chauffage n’assèche pas l’air, ne déplace pas les poussières et ne nécessite pas de gros travaux d’installation ni d’entretien particulier.

Les radiateurs à inertie sèche

Les radiateurs à inertie sèche possèdent un cœur de chauffe en matériau solide avec une forte inertie comme la céramique, la stéatite, la fonte ou encore la pierre de lave. La résistance électrique va ainsi chauffer ce cœur de chauffe et restituer la chaleur progressivement afin de vous offrir un confort intérieur optimal ! Vous vous demandez quel matériau choisir ? Voici quelques pistes pour vous aider :

  • céramique: si sa montée en température est moindre, ce matériau offre une bonne accumulation et restitution de la chaleur ;
  • stéatite : il possède un haut pouvoir calorifique mais une restitution moindre ;
  • fonte: il offre une excellente restitution thermique et une montée de température basse ;
  • pierre de lave: il accumule très bien la chaleur et la restitue pendant plusieurs heures.

Les radiateurs à inertie fluide

Les radiateurs à inertie fluide caloporteur possèdent également une résistance qui va chauffer un cœur de chauffe constitué d’un fluide (glycol, huile végétale ou minérale). Les fluides caloporteurs montent plus vite en température que les radiateurs à inertie sèche mais ils accumulent moins bien la chaleur que les matériaux solides. Ils disposent donc d’une moins bonne inertie. De plus, ils sont plus sujets aux fuites au niveau des soudures et des joints et font plus de bruits (à cause du liquide qui circule).

Pour un radiateur à inertie, sèche ou fluide, comptez entre 500 et 1500 euros selon le cœur de chauffe qui détermine la qualité de l’inertie, le corps de chauffe qui permet la diffusion de la chaleur et le thermostat qui vous assure de faire des économies.

Les seuls inconvénients que l’on pourrait leur trouver c’est qu’ils sont plus chers à l’achat qu’un convecteur ou un panneau rayonnant et également plus encombrant et lourd.

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à faire votre choix parmi notre gamme de radiateurs à inertie.

Pour aller plus loin :

Partager l'article :
Share on Facebook4Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0