Vous souhaitez faire en sorte que votre habitation ou un établissement recevant du public respecte l’accessibilité aux personnes handicapées, notamment aux niveaux des contrôles d’accès, mais vous ne savez pas comment faire. Outiz vous guide pour choisir des interphones facilitant l’accès aux personnes à mobilité réduite.

Qu’est-ce que l’accessibilité ?

L’accessibilité c’est tout simplement permettre à tout le monde d’avoir accès et de circuler librement et en toute sécurité dans les locaux mais aussi d’utiliser les équipements proposés sans difficultés.

Bref, les personnes handicapées doivent être parfaitement autonomes quel que soit le type d’handicap : physique, sensoriel, mental, psychique ou cognitif. Il faut qu’elles bénéficient des mêmes conditions d’accès qu’une personne valide ou au moins jouir de la même qualité et qu’elles aient la possibilité de participer pleinement à la vie collective.

Grâce à la borne d’accueil multi-sensorielle de CDVI, par exemple, les personnes à mobilité réduite peuvent signaler leur présence à l’entrée d’un établissement recevant du public (ERP).

Les établissements ouverts au public (comme les magasins et les hôtels) sont tenus d’être accessibles aux personnes en incapacité permanente ou temporaire. Ceux qui ne respectent pas encore ces règles d’accessibilité ont l’obligation de s’inscrire à un Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’Ap) et d’engager les travaux nécessaires rapidement.

Le bouton de sortie de Bitron Golmar est conforme à la loi Accessibilité avec son texte en braille et son buzzer sonore.

L’accessibilité des accès

Parmi les points indispensables pour rendre la vie plus facile aux personnes à mobilité réduite, il y a les entrées et les sorties d’un établissement. Ces individus doivent pouvoir entrer en contact avec les occupants facilement.

Pour cela, un contraste visuel ou signalétique, répondant aux exigences de lisibilité est obligatoire. Le système doit permettre à des personnes muettes, sourdes ou malentendantes de signaler leur présence et d’être informées de la prise en compte de leur appel. Les personnes déficientes visuelles doivent pouvoir repérer le bouton de sonnerie facilement. Raison pour laquelle, il ne faut pas placer l’interphone ou le contrôleur d’accès dans une zone sombre.

Les appareils d’interphonie comme le kit vidéo saillie de Bitron Golmar permet au personnel de visualiser le visiteur, quelle que soit sa taille, grâce à la présence de la caméra à champ large et le combiné équipé d’une boucle magnétique.

Pour l’emplacement de l’appareil, il doit respecter certaines obligations. Vous devez :

  • installer la commande la plus haute à 1,30 mètre maximum ;
  • placer la commande la plus basse à 0,90 mètre minimum ;
  • positionner les équipements au moins à 0,40 mètre d’un angle rentrant de paroi ou de tout obstacle à l’approche d’un fauteuil roulant.

Vous connaissez désormais les obligations à respecter si votre établissement reçoit du public. Vous pouvez également installer de tels systèmes au sein de votre habitation.