Vous avez décidé de faire l’acquisition d’un nettoyeur haute pression. Cet instrument se divise en deux grandes familles : les thermiques d’un côté, et les électriques de l’autre. Alors que choisir, nettoyeur haute pression thermique ou électrique ? Outiz vous aide à y voir clair au cœur de ce dilemme !

Quelles différences ?

Si ces deux types d’appareils répondent à la même fonction, on peut néanmoins leur attribuer certaines divergences. Le modèle thermique est équipé d’un moteur à essence ou à diesel. Grâce à ce dernier, le nettoyeur thermique gagne donc en mobilité et en autonomie. De même, sa puissance s’en voit décuplée, et c’est pour cette raison que ce type d’équipement est plus généralement utilisé par les professionnels. Pour autant, certains modèles existent pour satisfaire les particuliers exigeants.

Comme son nom l’indique, le nettoyeur électrique doit quant à lui être alimenté en électricité pour fonctionner. Puisant ses ressources à partir d’un robinet ordinaire, il est donc plus simple à utiliser et parfaitement adapté à l’usage particulier. À noter que ces deux grands types de nettoyeurs peuvent aussi bien fournir de l’eau chaude que froide. L’eau chaude, plus performante, sera plutôt adressée aux professionnels, tandis que l’eau froide satisfera très bien les particuliers.

Les deux modèles en chiffres 

Les chiffres sont représentatifs et donnent une vision concrète des différences entre les deux types de nettoyeurs haute pression. Pour la puissance d’abord, les nettoyeurs thermiques surpassent leurs concurrents avec une puissance comprise entre 5 et 5,5 CV selon les moteurs, soit la puissance d’une petite voiture de ville. Ce qui est largement au-dessus des modèles électriques, qui ne dépasseront pas les 2500 watts. À titre de comparaison, cela équivaut à environ 3,4 CV. Forcément, au niveau du débit d’eau, le modèle thermique est vainqueur incontestable, avec un débit pouvant avoisiner les 6000 litres par heure. De son côté, le débit du nettoyeur électrique n’en est « que » de 600 à 1200 litres par heure.

En revanche, les deux rivaux se quittent bons amis lorsqu’on parle de leur pression, plus ou moins équivalente. En effet, les deux types de nettoyeurs haute pression ont une capacité aux alentours de 160 bars, pouvant même  s’étendre à 200 pour certains modèles.

Enfin, pour ce qui est du prix, le modèle thermique est naturellement plus onéreux, allant de 300 à plus de 4000 euros pour les appareils les plus performants. Les nettoyeurs électriques, eux, se situeront plutôt entre 70 et 2500 euros.

Les avantages et inconvénients

Évidemment, ces deux types de système ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Outre sa puissance, le modèle thermique se démarque par son autonomie, bien plus importante que celle du nettoyeur électrique. Également, l’absence de câble lui assure une mobilité accrue. Pour ce qui est des inconvénients, on pointera surtout du doigt sa forte consommation en carburant. Si l’on met de côté l’aspect économique, il ne sert à rien de préciser que ces modèles ne sont pas non plus irréprochables au niveau environnemental. En effet, ils entraînent une pollution importante de l’air ambiant. Enfin, ils sont généralement plus bruyants que les nettoyeurs électriques.

Du côté de ces derniers, on notera surtout leur simplicité d’utilisation, et les nombreuses applications possibles. De même leur entretien ne pose pas de gros problèmes, un nettoyage occasionnel du filtre suffisant à lui assurer une bonne fonctionnalité. Cependant, le câble qui lui sert d’alimentation est son principal point faible. S’il lui fait beaucoup perdre en mobilité, il n’en reste pas moins dangereux, l’eau et l’électricité ne faisant guère bon ménage. Pour des questions de sécurité, il est donc conseillé de choisir un système équipé d’un câble d’au moins 4 mètres, afin d’éviter que de l’eau n’atteigne le secteur. Enfin, à l’instar de son homologue thermique, il consomme beaucoup d’électricité, notamment lorsqu’il est utilisé fréquemment.

Vous en connaissez maintenant un rayon sur les nettoyeurs haute pression thermiques et électriques. Vous n’avez plus d’excuses pour ne pas faire le bon choix !

Pour aller plus loin : 

Partager l'article :
Share on Facebook2Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0