Vous souhaitez investir dans l’achat d’un climatiseur réversible afin de vous rafraîchir en été et vous réchauffer en hiver. Pour ne pas vous tromper et faire le bon choix, suivez les conseils d’Outiz.

Un système deux en un

Un climatiseur réversible est un système qui a la particularité d’avoir un mode chaud et un mode froid. Cette clim, capable de faire du chauffage, reprend le principe de la pompe à chaleur : c’est-à-dire qu’elle utilise les calories contenues dans l’air extérieur pour rafraîchir en été ou réchauffer l’air intérieur en hiver.

Un climatiseur réversible est constitué, comme un climatiseur traditionnel, des éléments suivants :

  • évaporateur ;
  • condenseur ;
  • détendeur ;
  • compresseur.

La seule différence c’est qu’il dispose, en plus, d’une vanne d’inversion de cycle.

Ainsi, en mode clim, l’unité intérieure contenant l’évaporateur va capter la chaleur de l’air au travers d’une batterie et le ventilateur fera circuler l’air afin de le refroidir. L’unité extérieure contient, quant à elle, le condenseur et le détendeur.

A l’inverse, en mode chauffage, l’unité intérieure se transforme en condenseur et va rejeter la chaleur du système, captée par l’évaporateur et réchauffée par le compresseur.

Les différents modèles

Il existe deux types de climatiseurs réversibles :

  • le mono-bloc ;
  • le split-système.

Un climatiseur mono-bloc ne possède pas d’ouverture sur l’extérieur puisqu’il est doté d’une seule unité intérieure. Il est donc plus bruyant. Souvent mobile (sur roulettes), il peut être déplacé facilement de pièce en pièce. En revanche, il est moins puissant qu’un split-système et apparaît plutôt comme une solution d’appoint. Même s’il est moins coûteux, il est plus énergivore.

Un climatiseur split, est un appareil composé de deux parties : une unité à l’extérieur (pour évacuer l’air et ainsi réduire le bruit) et une ou plusieurs unités à l’intérieur selon le nombre de pièces que vous souhaitez rafraîchir ou chauffer. On parle alors de bi-split pour deux unités intérieures, tri-split pour trois et quadri pour quatre.

Comment bien le choisir ?

Afin de choisir le bon système de climatisation réversible, vous devez faire attention à plusieurs critères :

  • la classe énergétique ;
  • l’EER (coefficient d’efficacité frigorifique) pour le mode froid ;
  • le COP (coefficient de performance) qui définit la capacité de l’appareil à restituer la chaleur. Il doit être adapté à votre pièce. S’il est trop petit, il y a risque de surchauffe. En revanche, s’il est trop puissant, il est surdimensionné pour son usage et vous aurez dépensé de l’argent pour rien ;
  • le niveau sonore.

A savoir que plus le COP et l’EER sont élevés, plus votre appareil sera performant (et donc onéreux).

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un climatiseur réversible ?

Avantages

Ce type d’appareil vous permet non seulement de gagner de la place mais aussi de faire des économies d’énergie (jusqu’à 75% dans le meilleur des cas). En effet, sa consommation d’énergie électrique est faible par rapport à l’énergie thermique restituée. Pour vous donner un ordre d’idée, en mode chauffage, pour 1kWh d’énergie électrique consommée, ce type de clim peut restituer entre 3 et 5 kWh d’énergie thermique. En utilisant les calories présentes dans l’air, il bénéficie d’un rendement nettement supérieur.

Inconvénients

Ce système 2 en 1 n’est toutefois pas aussi efficace qu’un « vrai » chauffage. Sa fonction première étant de rafraîchir, il ne pourra pas être utilisé pour chauffer une maison entière, surtout si les températures sont particulièrement basses. Vous devrez donc le coupler à un autre système de chauffage afin d’assurer votre confort thermique. Mieux vaut l’utiliser comme chauffage d’appoint.

Vous connaissez désormais tous les critères afin de choisir votre climatiseur réversible comme un professionnel. Pour allez plus, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre sélection complète de systèmes de climatisation, pouvant s’adapter à tous les besoins et les budgets.

Pour aller plus loin :

Partager l'article :
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0