Une VMC doit être régulièrement entretenue afin qu’elle ne s’encrasse pas et ne perde pas de son efficacité. Vous ne savez pas comment vous y prendre ni à quelle fréquence vous en occuper ? Outiz vous guide pour ne pas commettre d’impairs et pour que votre VMC fonctionne le plus longtemps possible.

Pourquoi nettoyer une VMC ?

Si vous ne nettoyez pas votre VMC, les poussières risquent de s’accumuler, d’encrasser votre système d’aération et d’en accélérer son vieillissement. Votre appareil risque également de surchauffer et vos bouches obstruées d’être plus bruyantes.

De plus, l’air circulant moins bien, l’humidité réapparaîtra et l’air redeviendra donc pollué. Votre santé sera ainsi menacée puisqu’un milieu trop humide favorise la prolifération des moisissures, des virus, des bactéries et/ou des acariens. Par ailleurs, votre facture de chauffage augmentera en flèche !

Enfin, dans le pire des scénarios, c’est le risque de causer un incendie qui vous guette. En effet, le manque d’entretien et donc la poussière accumulée sur la grille d’aspiration peut être une cause de départ de feu.

Pensez-donc à la nettoyer régulièrement.

Comment entretenir une VMC ?

Pour que votre système fonctionne correctement et le plus longtemps possible, n’oubliez pas de le nettoyer au moins 1 fois par an. Le moment idéal est à l’arrivée des beaux jours (pinrtemps). Pourquoi ? Car en hiver votre VMC aura été particulièrement sollicitée.

Avant de vous lancer dans le nettoyage votre VMC, n’oubliez pas de couper le courant !

  • Commencez par nettoyer les bouches d’extraction de vos pièces. Pour cela, il suffit de les démonter et de les laver avec de l’eau et du liquide vaisselle. Rincez-les, essuyez-les et refixer-les. Si possible, renouvelez cet entretien tous les trimestres.

Attention, en présence de bouches d’aération hygroréglables, ne les mouillez pas mais passez un chiffon humide afin de les nettoyer méticuleusement.

  • Dépoussiérez vos entrées d’air, le ventilateur et l’intérieur de vos gaines avec un aspirateur.
  • Dégraissez les filtres si vous possédez une VMC double flux et changez-les au besoin. Ils doivent être remplacés environ tous les 6 mois.

Tous les trois ans, demandez à un professionnel de s’occuper de l’entretien complet de votre VMC (nettoyage, vérification des différents composants). Comptez environ 130 euros pour cette entretien. Par ailleurs, sachez que l’entretien par un spécialiste est obligatoire pour les VMC à gaz.

Pour aller plus loin :