Une ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux vous permet d’évacuer l’humidité, la vapeur d’eau et l’air pollué de votre logement facilement, sans pour autant grever votre budget. Cela vous permet ainsi de garantir l’hygiène de votre habitation mais aussi la santé de ses occupants. Quel est son mode de fonctionnement ? Est-elle vraiment efficace ? Le blog d’Outiz répond à toutes les questions que vous pourriez vous poser !

Attention à la pollution de votre intérieur

L’air intérieur de votre logement est contaminé et bien plus que celui de l’extérieur ! Pourquoi ? Parce qu’en plus des particules fines, allergènes et pollens venus tout droit de l’extérieur, votre logement est également un nid à poussières et à acariens. Et ce n’est pas tout, les polluants rodent chez vous : colles de parquet, peintures, vernis des meubles, produits d’entretien, condensation, moisissures, fumées de cigarette, feux de cheminée, combustions des bougies et de l’encens, présence d’animaux domestiques, sont autant de facteurs responsables de l’air vicié d’un appartement, d’une maison ou d’une entreprise.

Aérer et ventiler

Ouvrir les fenêtres quotidiennement pour aérer ne suffit pas. Pour permettre un renouvellement complet de l’air, un système de ventilation mécanique est indispensable en complément. Cela vous permet de créer une aération permanente et modulée, nettoyer l’atmosphère intérieure, maîtriser la quantité d’air et le renouvellement de ce dernier.

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux apparaît comme une bonne alternative pour rendre votre atmosphère plus saine.

Le débit du renouvellement de l’air est maîtrisé et le logement est ventilé en permanence, toute l’année, dans toutes les pièces.

Principe de fonctionnement d’une VMC simple flux

Ce système de ventilation mécanique va extraire l’air vicié de l’ensemble de vos pièces humides comme la cuisine, la salle de bain, les WC, la cave, la buanderie ou encore le garage via des bouches d’aération et des conduits puis réintroduire de l’air neuf dans vos pièces de vie (le salon, les chambres, la salle à manger) via des grilles d’entrées d’air situées au-dessus des fenêtres. En circulant dans l’ensemble de votre habitation, l’air se renouvelle et votre atmosphère s’assainit mais attention, l’air entrant n’est pas filtré.

Principe de fonctionnement d'une VMC simple flux

Différence entre une VMC auto-réglable et une VMC hygroréglable

Il existe 2 types de VMC simple flux :

  • la VMC auto-réglable qui renouvelle l’air constamment quelles que soient les conditions d’humidité extérieure et intérieure, la saison et le nombre de personnes présentes chez vous ;
  • la VMC hygroréglable qui régule automatiquement le débit d’air en fonction du taux d’humidité intérieur (hygrométrie) grâce à des bouches d’aération sensibles à l’humidité qui vont se dilater ou se rétrécir.

La VMC simple flux auto-réglable est l’alternative la moins chère du marché et ne vous permet pas de faire des économies d’énergie sur le long terme. En plus de pouvoir être bruyante, elle peut créer des courants d’air et donc entraîner des déperditions de chaleur. Réservez-la si vous avez un budget limité ou si votre logement n’est pas très humide. La VMC hygroréglable apparaît comme une solution plus économique. Si elle est plus chère à l’achat, elle vous permettra de faire rapidement des économies d’énergie.

En plus des VMC simple flux, il existe également des VMC double flux qui assurent un renouvellement de l’air optimal, un confort de vie et une isolation adaptée.

Pour aller plus loin :

Partager l'article :
Share on Facebook6Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0