La digitalisation est en marche ! De plus en plus de secteurs, pas toujours les plus attendus, se lancent dans les objets connectés ! C’est notamment le cas des fabricants d’outils de chantier. Allant de la perceuse jusqu’à la caisse à outils, les applications sont très variées et peuvent répondre à une multitude de problématiques. Vous pouvez connecter vos outils de chantier via Bluetooth avec une application dédiée ou grâce à une puce RFID présente sur vos produits. Découvrez sans plus attendre ces deux technologies avec Outiz, votre spécialiste de l’outillage et du bricolage.

Une connexion Bluetooth multitâches

La société américaine Milwaukee propose une gamme d’outils connectés via une plateforme digitale intitulée « One key » depuis le printemps 2016. Ces produits sont connectés via Bluetooth à une application dédiée disponible sur iOS et Android. Elle permet, entre autre, de savoir où sont les outils d’un parc, de réaliser des inventaires d’outillage et d’obtenir des informations d’utilisation des machines.

Il est ainsi possible via l’application de régler les outils connectés en fonction de l’application pour laquelle ils sont utilisés. Ces paramétrages peuvent, par exemple, vous aider à réduire la vitesse et le couple (et donc les vibrations) pour permettre de visser ou fixer des choses délicates sans être obligé d’ajuster à la main et de risquer de détériorer le matériel.

Cette connexion par Bluetooth permet aussi de gérer son parc de machines et de le suivre efficacement. Cela permet entre autre de réaliser rapidement un inventaire de tous vos outils quel que soit leur marque. En effet, grâce à One Key, vous pouvez enregistrer toutes vos machines Milwaukee équipés de la technologie « One Key » ou non, mais aussi des machines d’autres marques si vous en possédez – les outils non équipés de la technologie « One Key » ou de marque concurrente ne pourront en revanche pas être réglés à distance ni envoyer des données d’utilisation. Vous pourrez ainsi regrouper vos machines par lieu d’entreposage, enregistrer le numéro de série des machines et même la facture d’origine en cas de nécessité de réparations sous garantie. En possédant des informations chiffrés sur l’utilisation de chaque machine, cela permet de connaitre l’état d’utilisation et d’usure de consommables afin de pouvoir se réapprovisionner quand cela est nécessaire et d’éviter des dépenses inutiles.

Découvrez cette technologie en vidéo :

Une connexion via puces RFID

Cette technologie plus basique va surtout permettre de pouvoir retrouver des outils qui auraient pu être égarés. Le principe s’applique très bien aux caisses à outils et aux outils manuels qui ne vont pas nécessiter de réglages et n’auraient en soi pas l’utilité de posséder une connectique Bluetooth. Ainsi même de petits objets peuvent être « connectés » afin de pouvoir en assurer le suivi.

De nombreuses applications possibles pour vos outils connectés

Le traçage des outils est pour l’instant la préoccupation majeure mais les applications peuvent être bien plus diversifiées. L’entreprise Qadri développe un casque de chantier nouvelle génération qui utilisera la réalité augmentée sur le chantier, permettant par exemple un affichage des plans ou de structures non existantes.

Dans un futur proche il serait aussi question que les outils puissent calculer les facteurs de risque et ainsi prévenir les accidents et les maladies du travail liées à une exposition prolongée au bruit, chaleur ou encore aux vibrations. On ne sait pas pour vous, mais nous on a vraiment hâte de voir ça !

 

Partager l'article :
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0