Les poêles à bois et les poêles à granulés ont la cote ! Cet engouement est on ne peut plus simple à expliquer : ces produits sont esthétiques, économiques et écologiques. Vous êtes convaincu mais vous ne savez pas vers quel modèle vous tourner ? Entre un poêle à bois et un poêle à granulés votre cœur balance ? Outiz vous aide à faire le bon choix !

Des avantages certains

Les poêles à bois et les poêles à granulés sont économiques. Se chauffer avec un poêle à bois coûte entre 20 et 50% moins cher qu’à l’électricité ou au gaz. L’esthétisme n’est pas oublié puisqu’il existe de nombreux appareils modernes et épurés. Il y a forcément un style qui s’adaptera à vos goûts et viendra décorer votre pièce comme vous l’entendez.

Vous apprécierez également de vous lover au coin de votre poêle comme si c’était une vraie cheminée. Ces produits sont, en effet, aussi agréables puisqu’ils font le même bruit, possèdent la même odeur et donc, procurent la même sensation !

Mais ce n’est pas tout. Ils sont également écologiques et vous permettent de bénéficier de différentes aides. Vous pouvez être éligible au crédit d’impôt pour la transition énergétique et ainsi obtenir 30% du montant de vos travaux. Vous pouvez aussi souscrire un éco-prêt à taux zéro.

Focus sur le poêle à granulés

Pour un poêle à bois classique, il suffit de brûler une bûche pour produire de la chaleur. Le poêle à granulés, ou à pellets, chauffe un bois décomposé en petits granulés. Muni d’un réservoir, le système de recharge est déjà intégré et automatique, ce qui vous fait gagner un temps considérable. Son rendement, c’est-à-dire le pourcentage de chaleur restituée, est de l’ordre de 80% contre 50% pour un poêle à buches traditionnel. Il existe deux types de poêles à granulés : à ventilation ou à convection. Le premier est un peu bruyant tandis que le second est totalement silencieux.

Attention, le rechargement et l’aération fonctionnent à l’électricité.

Quel poêle pour quelle utilisation ?

Le poêle à bûches permet de chauffer une ou plusieurs pièces en diffusant la chaleur par rayonnement. L’espace proche est ainsi bien chaud, ce qui n’est pas le cas des autres pièces de votre logement. Mieux vaut donc l’installer au rez-de-chaussée et dans une pièce centrale. De ce fait il correspond mieux à des besoins ponctuels (pour profiter du crépitement du feu). De plus, il faut souvent le recharger manuellement avec des bûches de bois (toutes les 2 à 3h) et vous devez installer un conduit d’évacuation, à l’inverse d’un poêle à granulés…  Enfin, comme tous les appareils utilisant un combustible, le poêle à bûches et son conduit d’évacuation doivent être ramonés deux fois par an.

Le poêle à granulés diffuse la chaleur par ventilation sur une plus longue période. Il peut être programmé, à l’inverse du poêle à bois et le granulé est également plus facile à stocker que des bûches. Toutefois, ce dernier doit subir un nettoyage régulier et vous devez faire appel à un professionnel tous les deux ans pour optimiser la durée de vie de l’installation.

Dans tous les cas, prenez garde à bien choisir la puissance de votre poêle. Pour cela, vous devez connaître le volume de votre pièce afin de déterminer le rendement thermique et la puissance en kW nécessaires à votre besoin. Pour une pièce de 2,5 mètres de hauteur de plafond, normalement isolée, il faut une puissance d’1kW pour 10m2. Donc, si votre surface est de 30m2, il vous faut un poêle de 3kW.

Comment installer votre poêle à bois ou à granulés dans les meilleures conditions ?

Avant d’installer un poêle à bois chez vous, vous devez vérifier quelques petites choses. Possédez-vous un conduit de fumée respectant la norme NF DTU 24.1 ? Celui-ci doit être étanche et résister aux hautes températures. Si non, vous devez l’installer tout en respectant cette norme. Celui-ci doit également se trouver à distance d’éléments combustibles et ne pas servir à un autre appareil.

Votre poêle doit, bien évidemment, être raccordé à un tuyau d’évacuation. De plus, vous devez pouvoir l’installer dans une pièce ventilée où il y a au moins une entrée d’air à proximité. Nous vous conseillons également de le poser au centre de votre pièce pour une meilleure répartition de la chaleur. Attention, l’installation doit obligatoirement se faire par un professionnel. C’est d’ailleurs une condition pour être éligible au crédit d’impôt.

Pour un poêle à bois ou à granulés comptez entre 400 euros en entrée de gamme et jusqu’à 15 000 euros pour un modèle haut de gamme !

Voilà vous en savez plus sur les différents poêles à bois. Que vous préfériez un poêle à bois ou un poêle à granulés, nous possédons forcément ce qu’il vous faut sur notre site marchant ! Retrouvez-y nos différents produits.

 

Partager l'article :
Share on Facebook8Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0