Pour fixer des objets aux murs, si vous avez peur que vos clous ne suffisent pas, utilisez une cheville. Mais attention selon le type de mur dans lequel vous souhaitez percer et le poids de votre objet, vous ne vous orienterez pas vers le même modèle. Pour vous aider à y voir plus clair, Outiz vous en dit plus sur comment les mettre mais aussi comment les ôter sans abîmer votre surface !

Comment poser une cheville correctement ?

Tout dépend de la surface dans laquelle vous souhaitez percer. Pour des matériaux pleins comme le béton, la brique pleine, le parpaing plein ou la pierre, orientez-vous vers un modèle à expansion (ou à écartement) pour des charges moyennement lourdes ou à frapper pour fixer des charges légères. Pour des charges lourdes, vous pouvez également opter pour des goujons.

Pour des matériaux creux comme la brique creuse, le parpaing creux, le carreau de plâtre, les plaques de plâtre ou le plâtre, préférez une cheville à verrouillage de forme (ou déformation) pour des charges légères, à visser (autoforeuse, autoperceuse ou queue de cochon) pour des charges légères dans du placo (moins de 10 kg), multi-matériaux pour les charges très légères et une cheville type Molly ou Fischer pour fixer des objets lourds (plus de 10 kg)  dans du placo.

Attention, pour des charges très lourdes qui risquent de s’arracher, tournez-vous vers le scellement chimique.

Dans tous les cas, avant de la positionner, tracez une marque avec un crayon à l’endroit où vous souhaitez enfoncer votre vis. Ensuite percez à l’aide d’une perceuse classique pour une paroi tendre ou une perceuse à percussion pour une paroi dure. Percez un trou au moins aussi grand que votre pièce et plus profond que sa longueur. Nettoyez votre trou afin qu’elle adhère mieux. Enfoncez-la avec un marteau puis visser la vis dans la cheville à l’aide d’un tournevis plat ou cruciforme. Selon le modèle choisi, quelques particularités demeurent…

Poser une cheville à expansion ou à écartement

Avec ce modèle, pas besoin de percer un trou afin de l’insérer. Il vous suffit de l’enfoncer complètement au marteau et de serrer la vis au tournevis pour écarter les ailettes.

Installer une cheville à visser

Comme la cheville à écartement, pas besoin de percer au préalable, il vous suffit de l’enfoncer légèrement avec un marteau et de la visser avec un tournevis.

Mettre une cheville type Molly ou Fischer

La cheville et la vis se placent au même moment. Il vous faudra vous munir d’une pince spéciale pour l’expansion de votre cheville.

Comment la retirer sans efforts ?

Pour enlever une cheville qui ne vous servirait plus, tout dépend encore une fois du modèle. Pour un modèle en plastique, si l’ancienne vis est encore dans le trou, commencez par l’enlever avec un tournevis. Ensuite essayez de l’enlever en effectuant des petits mouvements rotatifs. Si elle ne vient pas, tentez avec une pince et sinon optez pour le tournevis ! Vissez une vis du même calibre que votre cheville mais plus longue. Laissez-la dépasser d’au-moins un centimètre. Avec une pince tirez sur le reste de la vis pour sortir votre cheville en effectuant un mouvement de bas en haut.

Pour un modèle métallique, il vous faudra certainement l’enfoncer jusqu’au bout avec un marteau et reboucher le trou derrière.

Ne pas oublier de soigner vos finitions !

Justement si votre cheville est enfoncée dans le mur ou s’il reste un trou, pour que ça ne fasse pas moche ou pour récupérer la caution de votre appartement, mieux vaut prendre soin de vos finitions.

Vous devez tout d’abord nettoyer le trou afin que l’enduit accroche bien. Remplissez le trou d’enduit en débordant un peu. Lissez au couteau à enduit et laissez sécher. Grattez le surplus puis poncez. Et voilà le tour est joué !

Vous rencontrez des problèmes pour poser votre cheville ? Pas de panique, Outiz vous explique comment faire si votre cheville ne tient pas dans cet article !

Pour vos travaux de fixation, retrouvez notre sélection de chevilles directement sur notre site marchand et notre guide, qui vous assure de ne pas vous tromper au moment de choisir !

Partager l'article :
Share on Facebook3Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0