Quel est le moyen le plus sûr pour préserver les réseaux, tubes et câbles enterrés lors des travaux de VRD (voirie réseaux divers) ? Les tubes de protection pour câbles, plus connus sous le sigle de gaines TPC, sont la solution idéale pour les préserver ! Outiz vous en dit plus sur leurs caractéristiques et comment bien les poser sous terre.

Qu’est-ce qu’une gaine TPC ?

Qu’elles soient rouges pour l’électricité, bleues pour l’eau potable, vertes pour les courants faibles (téléphone, interphone) ou jaunes pour les canalisations de gaz, les gaines TPC (Tubes de Protection pour Câbles), sont systématiquement utilisées lors de la réalisation des réseaux enterrés.

Il s’agit de fourreaux de protection souples en polyéthylène extrudé, déclinés dans des diamètres variables de 40 à 200 millimètres. Conditionnés en rouleau, ces tubes comportent deux parois : une annelée à l’extérieur et une lisse à l’intérieur. La première apporte la résistance à l’écrasement du fourreau après remblayage des tranchées ; la seconde facilite le passage des câbles ou des tubes lorsqu’ils sont tirés.

Comme nous allons le voir, les gaines TPC remplissent une double fonction.

Protéger vos câbles enterrés

Première fonction des gaines TPC : la protection. Comme leur nom l’indique, elles protègent les câbles (électricité, courant faible) ou des tubes (gaz, eau) qui sont placés à l’intérieur, de toutes éventuelles dégradations. Celles-ci pouvant être occasionnées par des objets tranchants (cailloux pointus, bris de verre) ou par l’écrasement lors de leur mise en place ou encore à l’occasion d’opérations de terrassement.

Créer des espaces souterrains supplémentaires

La seconde fonction consiste à créer sous terre un espace libre pour pouvoir remplacer ou introduire par la suite des câbles et tuyaux sans avoir à recreuser de tranchée. Par exemple, il est possible de prévoir, lors de la réalisation de la VRD d’une maison individuelle, une gaine TPC rouge qui servira à alimenter en électricité une future dépendance ou un futur portail électrique. Ou encore une gaine TPC bleue pour alimenter, depuis la maison, l’arrosage du jardin.

Comment bien enterrer vos gaines TPC ?

Ces produits sont mis en œuvre dans une tranchée, en fond de fouille dressée et nivelée sans pierre ou points durs, à au minimum 60 centimètres de profondeur. Le fourreau est disposé dans la tranchée de façon rectiligne en évitant au maximum les coudes. Lorsque ces derniers s’avèrent inévitables, ils doivent présenter un rayon minimum de 1,10 mètre afin de faciliter le tirage des câbles. Dans le cas de fourreaux pour câbles électriques, les fabricants préconisent – pour limiter les soucis – que le rayon de courbure du fourreau après pose ne soit pas inférieur à vingt fois le diamètre du câble.

Après la pose, une première couche de remblai est mise en œuvre au-dessus de la gaine sur 20 à 30 centimètres, avec une terre ou de la grave exempte de grosses pierres. Avant de remblayer complètement, vous devez poser dans la tranchée – sur cette première couche – un grillage du même code couleur que la gaine TPC. Ainsi, lorsqu’une autre personne creusera plus tard à cet endroit, ce grillage informera de la présence d’un réseau en-dessous. Elle saura aussi, si elle connaît le code couleur, à quel type de réseau elle a affaire.

Vous savez désormais à quoi servent les gaines TPC et comment bien les enterrer. Si vous recherchez un modèle de gaine TPC en particulier, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre sélection. Nous en proposons de toutes les couleurs et de différents diamètres. Nous vendons également des grillages avertisseurs, des manchons et des fixations. Nul doute que vous trouverez ce qu’il vous faut selon les travaux que vous comptez réaliser.

> Pour aller plus loin et être certain d’acheter les bons produits, lisez sans plus tarder notre guide sur les gaines électriques ou encore notre article sur la gaine technique de logement !

Partager l'article :
Share on Facebook2Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0