La terrasse en bois ou composite est un élément traditionnel et incontournable du design extérieur des maisons. Elle habille le jardin en même temps qu’elle sert de prolongement à votre surface habitable. Poser une terrasse en bois ou composite est un chantier accessible aux bricoleurs exigeants, mais nécessite néanmoins une méthodologie rigoureuse et surtout de bons outils. Vous vous posez des questions sur le mode opératoire de la pose d’une terrasse en lame bois ou composite ? Outiz vous donne toutes les réponses à vos questions.

L’installation d’une terrasse extérieure en bois nécessite :
– une préparation du chantier rigoureuse (prise de dimensions, positionnement des lambourdes) ;
– une fixation de qualité professionnelle pour que votre terrasse tienne sur la durée (niveau, chevillage, perçage) ;
– un entretien régulier (nettoyage, saturation, dégrisement).

Étape n°1 : Préparation de la surface au sol

Conseil Outiz : Après avoir nivelé votre sol afin de retrouver un support stable et plat, recouvrez-le d’un film géotextile qui empêchera l’apparition des mauvaises herbes entre les lames de votre future terrasse

La solution la plus stable et la plus répandue pour installer une terrasse est de faire reposer les lames de bois sur des planches de soutien appelées lambourdes, elles aussi en boisL’installation des lambourdes dépend de la surface au sol sur laquelle vous travaillez :

Si vous posez à même le terrain de votre jardin ou sur une surface molle, vous devrez d’abord couler des plots de béton séparés de 30cm (ou l’espace préconisé par le fabricant de lames de terrasse) les uns des autres afin de stabiliser la construction. Les lambourdes seront installées parallèlement sur ces plots.

– Si vous posez sur une dalle en béton, un carrelage ou une autre surface dure, pas besoin de plots en béton.

Si vous désirez rehausser votre terrasse (pour des raisons architecturales ou de goût), il est préférable d’utiliser des plots réglables ayant un réglage de hauteur de 30mm mini à 130mm.

Si vous n’utilisez pas de plots réglables, la surface de votre sol doit être propre et vierge de toute aspérité, et doit avoir une pente afin de faciliter l’écoulement naturel de l’eau de pluie. Pour rehausser votre terrasse, nous vous déconseillons l’usage des parpaings (creux ou pleins) qui, quoique très économiques, auront tendance à fragiliser votre construction sur la durée.

– Si vous n’avez pas la possibilité de poser votre terrasse sur des plots réglables, il est important de poser des tampons d’isolation entre le plot béton et votre lambourde afin d’éviter que celle-ci ne se retrouve directement au contact de l’eau.

Étape n°2 : Le choix et le positionnement des lambourdes

Une fois la surface préparée, vous pouvez poser les lambourdes qui serviront à soutenir les lames de terrasse. 

La lambourde est une planche qui s’installe à la perpendiculaire des lames de terrasse afin de les soutenir. La longueur des lambourdes dépend ainsi logiquement de la largeur de votre terrasse (du mur au jardin). Si vous comptez construire une terrasse de 3m de large, vous devrez donc vous procurer des lambourdes de 3m de longueur.

Pour ce qui est du nombre de lambourdes à poser, cela dépend de deux éléments : la longueur désirée de votre terrasse (la longueur de mur) et la largeur de la lambourde. Pour une meilleure stabilité, nous vous conseillons de laisser entre chaque lambourde un espace libre (ce qu’on appelle « l’entraxe ») d’une largeur équivalente à 50 cm environ. Vous ne tomberez jamais sur un espacement parfait, alors n’hésitez pas à ajouter une lambourde et à réduire l’entraxe pour que l’installation soit la plus stable possible.

Afin de calculer les longueurs et largeurs de votre terrasse, mesurez votre surface au sol à l’aide d’un mètre ou d’un télémètre. Calculez en tenant compte d’un espace à laisser près des murs de votre maison (équivalent à une épaisseur de lame de terrasse).

Nombre de lambourdes requises = Longueur de la terrasse en mm / (Largeur de la lambourde en mm + Espace entre chaque lambourde en mm). Attention à bien utiliser les mêmes unités en millimètre.

Longueur de la lambourde = Largeur de la terrasse (du mur au jardin)

Largeur de la lambourde = préférablement entre 5 et 8 cm

Si la largeur de votre terrasse ne correspond pas parfaitement à la longueur de vos lambourdes, achetez des lambourdes de plus grande longueur et procédez à leur découpe. Vous pouvez utiliser une scie à main destinée au bois ou, plus confortablement, une scie circulaire. Ces outils vous serviront de toute façon également pour scier les chutes de lames lors de la finition de la terrasse. Si vous préférez une solution plus professionnelle pour la découpe des lames, vous pouvez également vous procurer une scie à onglet radiale. Vous aurez également besoin d’une scie sauteuse pour les découpes arrondies, notamment si les lames de terrasse doivent contourner une canalisation.

Une fois cette préparation des lambourdes terminée il vous suffit de les positionner sur le géotextile en respectant un intervalle entre elles correspondant à la préconisation du fabricant de lame de terrasse et de régler la hauteur des plots en vous servant d’un niveau et d’une règle en aluminium en vissant ou dévissant les plots afin d’obtenir une surface plane et avec une pente identique de chaque côté.

Étape n°3 : La fixation des lambourdes

Vous pouvez maintenant passer à leur fixation. Si vous avez utilisé des plots réglables, il suffit d’utiliser les vis fournis avec votre plot. Sinon, vous aurez besoin de chevilles à frapper, d’une perceuse visseuse (avec un foret à fraiser) et d’un marteau. Pour gagner du temps à la pose de vos plots réglables, sur la face opposée de la lambourde, vous allez pouvoir visser les plots (partie haute du plot) avec un intervalle correspondant à la préconisation du fabricant de lames de terrasse. Par la suite, vous pouvez visser la partie basse du plot qui sera réglé en fonction de la pente que vous souhaiterez donner à votre terrasse.

Ensuite, prépercez chaque lambourde tous les 80cm, en laissant au moins 10cm d’espace à chaque extrémité. Utilisez le foret à fraiser de votre perceuse pour élargir le haut de chaque trou. Posez ensuite vos lambourdes selon les consignes de positionnement expliquées plus haut (espace vide entre vos murs et la lambourde, et entraxe entre chaque lambourde). Une fois les lambourdes positionnées, vous pouvez percer le sol à travers chacun des trous (il est conseillé de faire plusieurs allers retours), puis rentrer une cheville à frapper dans chaque trou. Il suffit ensuite d’utiliser votre marteau pour taper sur la tête de vis jusqu’à ce qu’elle soit entièrement rentrée. Procédez de la même façon pour chaque lambourde !

Conseil Outiz : Une fois toutes vos lambourdes fixées, vérifiez l’horizontalité de l’ensemble avec un niveau à bulle. Ne passez pas à la pose des lames avant de vous être assuré que toutes les lambourdes sont planes. Il en va de la solidité et de la durée de vie de votre terrasse.

Sur les lambourdes, fixez une bande d’étanchéité qui assurera l’étanchéité entre le bois et les lames de terrasse.

Étape n°4 : La pose des lames de terrasse

Une fois les lambourdes bien fixées, vous pouvez attaquer la partie visible de la terrasse : les lames de terrasse. Vous aurez besoin de vis inox (spécial bois), d’un crayon de charpentier, d’un espaceur de lame de terrasse, d’un redresseur de lame, d’un cordeau traceur et de votre perceuse visseuse.

Préparez les lames à l’avance en les sciant aux bonnes dimensions et en les posant là où vous allez les fixer. Rappel : elles doivent être posées à la perpendiculaire des lambourdes sur la longueur de votre terrasse. Nous vous conseillons de poser les lames aux teintes les plus sombres au plus proche des extrémités de la terrasse, et les lames claires au plus près du centre. Si vos lames de terrasse sont plus petites que la longueur totale de votre terrasse, vous devrez en mettre plusieurs bout à bout. Si votre terrasse fait 4m de longueur et que vos lames font 2,20m, vous devrez donc scier deux segments de 2m (ou quatre segments d’1m) et les mettre bout à bout.

Utilisez vos chutes de lames pour fabriquer un gabarit de perçage qui vous aidera à percer chaque lame de la même manière afin de garantir un perçage solide et durable. Pour cela, utilisez le crayon de charpentier, et marquez sur la chute de lame les emplacements des deux trous à environ 10cm des extrémités de la lame.

Placez le gabarit sur l’extrémité de chacune des lames et prépercez avec votre perceuse visseuse au travers du gabarit et de la lame. Les lames seront ainsi toutes percées uniformément. Comme pour les lambourdes, n’oubliez pas de fraiser chaque trou, ce qui empêchera les vis de dépasser. Une fois le fraisage effectué, vous pouvez visser les vis inox dans chaque trou, et répéter l’opération pour chaque lame. Afin de vous assurer d’avoir le même espace entre chaque rangée de lame, nous vous conseillons d’utiliser l’espaceur de lame de terrasse, qui sert de simple cale à placer juste avant de poser une nouvelle rangée. Il en existe de différentes épaisseurs, de 4 à 7mm selon vos goûts.

Conseil Outiz : Pour vous assurer de la solidité de votre terrasse, utilisez des vis inox de classe A2 ou A4 certifiés conformes aux normes européennes. A2 est suffisant dans la majeure partie des cas, mais préférez des vis A4 si votre terrasse est soumise à une forte présence d’eau (bord de piscine ou plage).

Si les lames horizontales dépassent sur la longueur (cela peut arriver si vous n’avez pas procédé à une découpe), procédez à une coupe nette afin d’uniformiser la longueur de vos lames. Vous pouvez réaliser ceci en tendant un cordeau traceur afin de marquer une ligne droite à l’extrémité de votre terrasse, puis utilisez votre scie circulaire pour découper.

Si vous désirez recouvrir le rebord vertical de votre terrasse, utilisez une des lames de terrasse restantes, placez la sur la tranche contre le rebord et marquez au crayon la largeur de la lame correspondant à la hauteur de la terrasse. Il vous faudra ensuite procéder à la découpe, soit à la scie circulaire, soit à la scie à onglet, le long de cette marque. Une fois découpée, posez la lame contre le rebord et procédez de la même manière que pour les lames horizontales en vissant dans les lambourdes aux extrémités.

Si vous souhaitez recouvrir les vis de fixation avec un cache de la même couleur que vos lames de terrasses, vous pouvez créer des bouchons parmi les chutes des lames, grâce à une mèche à bouchonner. Vous pourrez alors positionner ces bouchons dans le même sens que les fibres des lames. Afin de garantir la stabilité du bouche, utilisez de la colle polyuréthane. Après vous être assuré d’avoir enfilé un gant de protection, mettez un point de colle sur la tête de chaque vis. Après 20 à 30 minutes, votre bouchon se relèvera, il faudra alors le ré-enfoncer avec un maillet ou un marteau.

Attention, si vous avez prévu de mettre un éclairage spécial terrasse, pensez à passer vos câbles avant de poser vos lames de terrasse.

C’est bon, votre terrasse est fixée ! Encore faut-il bien l’entretenir pour la faire durer longtemps !

Étape n°4 : Entretien et décoration de la terrasse

Une fois votre terrasse posée et fixée, il est temps de penser aux finitions qui la rendront éclatante pour longtemps. Il existe plusieurs solutions pour raviver, protéger, embellir ou lui redonner vie. Pensez à vous équiper d’un gant de protection et d’une brosse spécial bois pour vos travaux d’entretien de terrasse. Et n’oubliez pas que l’entretien commence déjà par un nettoyage simple et régulier à l’eau !

Saturer ou huiler pour colorer et protéger contre les agressions diverses

Une terrasse est un élément particulièrement exposé aux agressions climatiques et thermiques (pluie, soleil ou changement de température). Il est donc nécessaire de lui appliquer un traitement spécifique. Les huiles de teck sont recommandées pour protéger le bois : elles empêchent l’apparition de la grisaille, protègent des rayons UV et des intempéries, et permettent à la terrasse de briller plus longtemps. Il en existe pour chaque type de bois et selon la teinte désirée.

Une solution spécifique aux terrasses est le saturateur, une résine liquide qui permet d’activer et faire ressortir les pigments naturels du bois. Il en existe de différents types : certains sont destinés à nourrir et protéger le bois, d’autres à le protéger des rayons UV. Ils peuvent être incolores ou apporter à votre terrasse des teintes particulières : bois naturel, bois exotique, ipé, foncé, vieilli, et même miel !

 

Dégriser pour retrouver la brillance d’origine

Avec le temps, votre terrasse aura tendance à perdre son éclat et sa surface à se « griser ». Le dégriseur est un produit puissant qui nettoie sa surface et lui redonne son éclat naturel. Il se présente sous la forme d’un gel à étaler sur la terrasse, qui devra au préalable être nettoyée. Ce produit pénètre dans le bois et nettoie la surface devenue grise afin de lui redonner sa couleur d’origine. Il suffit de le laisser agir une vingtaine de minutes puis de rincer à l’eau claire pendant 20 minutes pour obtenir un résultat impeccable.

Poncer et décaper les endroits particulièrement abîmés

Poncer votre terrasse peut devenir indispensable si la poussière et les salissures se sont incrustées profondément sur votre terrasse. Privilégiez une ponceuse électrique qui facilitera grandement votre travail. Si seulement certaines zones de votre terrasse sont  abîmées, nous vous conseillons de privilégier un décapage chimique qui vous fera gagner du temps. A noter que le décapage est indispensable si vous voulez enlever une huile ou un satureur.

Conseil Outiz : Évitez d’utiliser de la peinture, du vernis ou de la lasure pour votre terrasse. Ces produits ne sont pas adaptés aux terrasses en bois.

 

Pour nettoyer et protéger une terrasse en pavé autobloquant, en pierre naturelle ou reconstituée, en béton ou encore en terre cuite, nous vous donnons toutes nos astuces dans cet article.

Partager l'article :
Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0