L’interrupteur va-et-vient est couramment utilisé pour commander un ou plusieurs points d’éclairage dans deux endroits différents de votre installation (par exemple votre salon et votre salle à manger). Découvrez comment effectuer son branchement rapidement et en toute sécurité.

Suivant votre installation et votre design d’intérieur (ou d’extérieur), votre choix se portera sur des interrupteurs va-et-vient en saillie ou à encastrer. Leur installation suit le même schéma. Un interrupteur va-et-vient est composé de 3 bornes : une borne pour recevoir la phase d’alimentation ou le retour vers le point d’utilisation ; et deux bornes pour relier les interrupteurs va-et-vient entre eux (on les appelle les navettes). Le câble d’alimentation arrive sur l’un des deux interrupteurs (qu’on appelera l’interrupteur 1) et est raccordé sur le disjoncteur. L’objectif est de déclencher le point d’éclairage à chaque pression d’un des deux interrupteurs.

va-et-vient interrupteur branchement installation électrique électricité outiz

Schéma d’une installation va-et-vient. © Thierry Gallauziaux, Eyrolles

1) Faites attention à bien mettre hors tension…

… votre installation avant le début du branchement. Le mieux est de couper votre disjoncteur central.

2) Tracez au sol et aux murs…

… le schéma de ce que sera votre installation : navettes, conducteur de protection, phase, neutre, retour lampe, point d’éclairage et évidemment la position des deux interrupteurs va-et-vient. Ce traçage vous sera très utile pour la suite.

3) Posez vos interrupteurs va-et-vient

S’il s’agit d’interrupteurs en saillie, enlevez la protection des deux boîtiers, situez les trous à percer et percez les deux murs qui leur serviront respectivement de supports. Chevillez, et vissez vos interrupteurs.

S’il s’agit d’interrupteurs à encastrer, vous devrez creuser un trou du diamètre du boîtier et y sceller votre interrupteur.

va-et-vient cubyko hager interrupteur électricité outiz

Exemple : Interrupteur à encastrer Cubyko Hager. Cliquez pour découvrir le produit

interrupteur va-et-vient schneider electricité outiz

Exemple : Interrupteur en saillie Schneider. Cliquez pour découvrir le produit

4) Fixez vos plinthes et moulures

Afin de protéger et cacher votre circuit, fixez vos plinthes aux emplacements préalablement tracés. Installez ensuite des moulures verticales à la perpendiculaire des plinthes, et dégagez dans les moulures des encoches au niveau des socles des interrupteurs afin de laisser passer les câbles. Vous aurez besoin d’une colle en mastic pour fixer vos plinthes et vos moulures.

plinthe protection câble électrique interrupteur va-et-vient électricité outiz

Exemple : Plinthe Rehau pour protéger et cacher vos câbles électriques. Cliquez pour découvrir le produit

5) Faites passer vos câbles…

… dans les plinthes et les moulures. N’oubliez pas de dénuder la gaine de protection des câbles avant de les passer dans les conduits. Gardez également à l’esprit que les câbles d’alimentation doivent être séparés des câbles courant faible (comme vos câbles informatiques). Laissez dépasser les câbles reliant les interrupteurs d’environ 10 cm à l’intérieur des boîtiers, et pliez les en « S ».

ATTENTION : chaque câble a un code couleur spécifique à respecter (cf schéma ci-dessus) :

Câble rouge : il relie l’interrupteur 1 à l’alimentation générale de l’installation (en principe, votre disjoncteur central).
Câble bleu : le « neutre », à raccorder à gauche à l’interrupteur 1 (emplacement prévu à cet effet).
Câble vert/jaune : la « terre », à relier aux masses métalliques du point d’éclairage.
Câbles violet : les navettessont les deux câbles reliant les deux interrupteurs va-et-vient (emplacements prévus à cet effet)
Câble orange : le « retour lampe », il relie l’interrupteur 2 au point d’éclairage.
cable violet nexans navette interrupteur va-et-vient électricité outiz

Exemple : Câble violet Nexans, parfait pour les navettes entre vos deux interrupteurs va-et-vient. Cliquez pour découvrir le produit

6) Poussez et visser vos interrupteurs va-et-vient

Une fois vos câbles passés à l’intérieur des boîtiers, raccordez les aux interrupteurs suivant le schéma fourni avec le matériel. Respectez bien les trois bornes : deux pour les navettes, un pour l’alimentation ou le retour lampe. Vérifiez également le raccordement du point d’éclairage : la terre, le neutre et le retour lampe.

Conseil Outiz : Testez d’abord l’installation avec une vieille lampe ! Si votre point d’éclairage ne fonctionne pas, ou reste éclairé en permanence, c’est que vous avez fait une erreur de câblage. Si votre disjoncteur saute, c’est lié à un court-circuit et vous devrez alors vérifier les connexions.

7) Mettez en place les caches de protection

Une fois l’installation testée, vous pouvez protéger et habiller vos interrupteurs va-et-vient.

Et voilà, votre branchement va-et-vient est terminé !

Partager l'article :
Share on Facebook21Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0