Produit indispensable pour les plombiers chauffagistes, moins cher et plus léger que le cuivre, plus maniable et esthétique que le PER, le tube multicouche ne manque pas d’arguments face à ses concurrents. La preuve avec les gammes 3Fit-Press de Sanha et Tigris de Wavin.

Qu’est-ce qu’un tube multicouche ?

Un tube multicouche est un tuyau issu de la famille des tubes synthétiques au même titre que le tuyau PER. Comme son appellation le suggère si bien, ce tube est composé de plusieurs couches. Chacune d’entre elle lui apporte des caractéristiques qui le rendent unique :

  • Deux couche de PE-X (PE-X-b ou PE-X-c) pour réduire le risque d’entartrage et de contamination et protéger de la corrosion et des U.V. ;
  • Une couche d’aluminium soudée au laser pour assurer sa rigidité, sa mémoire de forme et son étanchéité à l’oxygène.

Comme le PER, il peut être utilisé pour tout type de plomberie, sanitaire ou de chauffage, qu’il s’agisse d’eau chaude ou d’eau froide. Il peut être disponible avec une pré-isolation.

Quel diamètre choisir pour votre tube multicouche ?

Plusieurs longueurs existent pour vos tubes multicouches (de 1,5 à 3 mètres) et plusieurs formes peuvent être vendues (barres, rouleaux). Quant aux diamètres, voici les principaux commercialisés sur le marché :

  • 14 mm (moins 2 mm d’épaisseur, soit un diamètre de 10 mm) ;
  • 16 mm (moins 2 mm d’épaisseur, soit 12 mm) ;
  • 20 mm (moins 2 mm d’épaisseur, soit 16 mm) ;
  • 26 mm (moins 3 mm d’épaisseur, soit 20 mm) ;
  • 32 mm (moins 3 mm d’épaisseur, soit 26 mm).

Suivant les sanitaires à raccorder, le diamètre des canalisations va changer :

  • pour un lavabo, un bidet ou une machine à laver, dont le débit est inférieur à 0,20 l/s, un 10 mm est tout indiqué ;
  • pour un évier ou une douche, avec un débit de 0,20 l/s, vous pouvez opter pour un 12 mm ;
  • pour une baignoire, avec un débit de 0,33 l/s, préférez un 13 mm.

Quels sont les avantages d’un tube multicouche ?

Comme nous venons de le voir, le tube multicouche peut être utilisé pour tous les types d’installation de plomberie et de chauffage et il est possible de l’utiliser dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction.

Par rapport à un tuyau PER, il se dilate environ dix fois moins (grâce à sa couche d’aluminium soudée au laser) et il résiste aux chocs – à l’écrasement notamment.

De plus, avec un tube multicouche vous pouvez réaliser une plomberie sans soudure en ayant recours à la technique de raccordement par sertissage, très rapide et facile à installer. Cela vous permet de gagner du temps sans pour autant lésiner sur un raccord parfaitement étanche et conforme. A titre d’exemple, le sertissage d’un diamètre 32 mm vous prendra 15 secondes quand la soudure d’un diamètre 28 mm requiert 10 minutes !

Mais ce n’est pas tout, il présente également un coût très compétitif. Un avantage qui tend à remédier à la problématique des vols sur chantier…Certes, il reste plus cher que le PER mais l’écart se réduit quand il est doté d’une barrière anti-oxygène (BAO). Cette dernière empêche l’oxygène de s’infiltrer et rend le tube plus flexible. Les tuyaux durent plus longtemps et sont plus faciles à installer.

Enfin, les systèmes à sertir multicouches (tubes et raccords) sont garantis par le fournisseur – à condition d’être de même marque, contrairement à une soudure qui dépend du savoir-faire de l’installateur.

C’est notamment le cas pour la gamme 3Fit-Press de Sahna qui est compatible avec tous les outils à sertir profil TH et température 95°C ou encore les tubes multicouches de la gamme Tigris de Wavin qui sont compatibles avec tous les outils à sertir profil U et température 70°C. Les deux gammes proposent des produits en âme d’aluminium, garantis 10 ans, étanches à l’oxygène et capables de résister à une pression maximale de 10 bars.

 

 

Retrouvez notre sélection de tubes multicouches directement sur Outiz.fr.

Et pour aller plus loin, Outiz vous propose également des coupe-tubes adaptés aux tubes multicouches pour sectionner vos tuyaux mais aussi des pinces à sertir.

 

 

Partager l'article :
Share on Facebook11Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0